Lancement de la plateforme profIT360 : pour une éducation du numérique

Pour lancer la nouvelle plateforme d’échanges et de discussions sur le développement numérique « ProfiT 360 », une conférence-débats sur l’importance de l’utilisation numérique dans le système éducatif haïtien a eu lieu, le mercredi 10 octobre 2018, à Aioli restaurant de Pétion-Ville. L’ancien ministre de l’Éducation nationale, Nesmy Manigat, le député Kétel Jean-Philippe et la directrice de l’institution Nouvelle Source, Janice Régis, étaient invités à entretenir le public du sujet.

Le numérique est désormais partout. Il s’impose dans la vie de tous les jours. Aucun pays, aucune institution ne peut se développer en faisant fi du numérique, à en croire l’ancien directeur général du Conatel, Jean-Marie Altéma, actuel responsable de ProfiT360. Le numérique change la manière d’enseigner et d’apprendre. C’est ainsi qu’au moment de lancer la plateforme, l’ex-directeur du Conatel a plaidé pour la promotion ouverte de la valorisation du numérique dans les politiques publiques.

Le député Kétel Jean-Philippe, président de la commission Éducation à la Chambre des députés, a abordé le traitement accordé à l’éducation par les différents gouvernements, l’ayant exprimé au niveau des budgets. L’élu de Jacmel a évoqué un « manque de priorité » de l’État face à l’éducation. Or, pour lui, il ne peut y avoir une éducation axée sur la qualité, devant former des citoyens au service de la République, sans doter le secteur de moyens nécessaires.

Par ailleurs, le député observe, dans différents budgets présentés au Parlement, qu’une plus grande importance est toujours réservée au budget de fonctionnement du système aux dépens de celui de l’investissement. À chaque fois, il y a une augmentation au budget de fonctionnement et une diminution au budget d’investissement. C’est l’un des éléments, d’après Kétel Jean-Philippe, qui expliquent le faible niveau du système éducatif.

À propos de l’insertion du numérique, le député croit qu’il faut passer par la formation des maîtres qui participent, eux-mêmes, à la transmission du savoir aux apprenants. Le système ne pourra pas former des citoyens, sans investir dans ceux et celles qui assurent la formation, croit-il. Pour cela, le député affirme engager une plaidoirie afin de multiplier les ressources.

L’écononiste Nesmy Manigat, ancien ministre de l’Éducation nationale, a fait état de son constat de la manière d’autres pays se sont adaptés aux outils du numérique dans la formation des enfants. Pour lui, avoir une école qui tienne compte de chaque apprenant dans le système exige la mise en place des ressources qui doivent être utilisées à bon escient.

Pour sa part, Janis Régis, responsable de l’’institution classique « Nouvelle source », a partagé les expériences de l’établissement qu’elle dirige, avec les outils du numérique. «C’est en effet grâce à ces derniers que les enfants de cette école pratiquent des expériences plutôt intéressantes en technologie. Les responsables organisent parfois des foires technologiques pour permettre au public de découvrir les talents des écoliers qui ont absorbé un certain savoir en technologie à partir des outils».

Source : Le Nouvelliste

profIT360 : www.haitiprofit360.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*