Le domaine .ht ou l’identité haïtienne sur le net

Le coût d’un nom de domaine .ht est trop élevé. Il n’est pas compétitif. Ceci pousse les utilisateurs à opter pour le choix d’un domaine générique (gTLD) beaucoup moins cher comme le .com. 

profIT360 a organisé le 30 janvier dernier, sa troisième conférence autour du thème : le domaine .ht ou l’identité haïtienne sur le net. L’activité eut lieu à la salle de conférence de l’Université Quisquéya, avec la participation d’un public composé majoritairement de jeunes professionnels du droit, de l’économie, d’ingénieurs, d’étudiants et d’écoliers de l’Institut Nouvelle Source (INS). Les intervenants à cette conférence étaient M. Jean Jaunasse Elysée, responsable du FRDDH (le consortium qui gère le domaine .ht) et Me Christelle Vaval, avocate spécialisée en droit des affaires. M. Jean Marie Altéma a joué le rôle de modérateur.

Christelle Vaval, Jean Marie Altéma et Jean Jaunasse Elysée

Durant son exposé, monsieur Elysée a fait un rappel historique du domaine .ht et des différents types de domaine, une présentation du fonctionnement du consortium (FRDDH) qui assure la gestion du domaine .ht et de son organisation. Il a aussi expliqué les rapports existants entre le consortium et les organisations régionales, la différence entre les ccTLDs (country code top level domain) et les gTLDs (generic top level domain).

Le FRDDH est né d’un consortium entre la Faculté des Sciences (FDS) de l’Université d’Etat d’Haïti et le Réseau de Développement Durable Haïtien (RDDH). Selon les informations fournies par le responsable du consortium, 3,000 noms de domaine .ht sont enregistrés sur la toile, incluant des sous-domaines comme .gouv.ht, .person.ht, .com.ht etc… Le domaine .ht coûte approximativement $US 110 à l’utilisateur final. Cependant, le coût des sous-domaines peuvent varier de $7 à $30. Les noms de domaine sont vendus à travers des prestataires locaux et internationaux, autorisés par le FRRDH.

A la question sur la gestion des contentieux liés à l’utilisation des noms de domaines, Me Christelle Vaval, a expliqué que le comité d’arbitrage peut intervenir en cas de litige. Si le nom d’une personne est enregistré comme nom de domaine à son insu, il peut saisir l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) ou le bureau du contentieux de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), qui est la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet, afin de récupérer le nom de domaine, a-t-elle expliqué. Selon les intervenants, chaque pays peut développer sa propre stratégie de vulgarisation de son “country code”. Ils ont encouragé les professionnels, les institutions haïtiennes à se procurer d’un nom de domaine .ht car il constitue leur identité sur le net.

La sécurité, les contraintes liées à l’achat et l’utilisation des noms de domaine, ont aussi été abordées dans le cadre cette conférence. Pour les participants, le coût d’un nom de domaine .ht est trop élevé et n’est pas compétitif. Ce qui pousse les utilisateurs à opter pour le choix d’un domaine générique beaucoup moins cher. 

Le domaine .ht en chiffres

4 prestataires locaux
Plus de 200 prestataires internationaux
3000 noms de domaines enregistrés
2206 noms de domaine .ht
421 noms de domaine .com.ht
241 noms de domaine .gouv.ht
102 noms de domaine .edu.ht
6 noms de domaine .perso.ht

Vidéo Facebook

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*